Primo-arrivants, et si on favorisait le vivre-ensemble ?

Depuis plusieurs années, Annoncer la Couleur soutient des projets qui ont pour objectif de favoriser le vivre-ensemble dans les écoles avec des primo-arrivants. Ces projets, créés dans des contextes multiples et variés, nous ont questionné sur le rôle que joue l’éducation à la citoyenneté mondiale dans l’intégration des élèves.

A travers cette publication, nous souhaitons vous présenter le fruit de la réflexion menée lors de la journée d’échanges et d’inspiration qui s’est déroulée le vendredi 12 octobre 2018 à Namur autour de la thématique « Primo-arrivants à l’école : et si on favorisait le vivre-ensemble ?». Lors de celle-ci, nous avons rassemblé des spécialistes et des enseignant∙e∙s porteur∙euse∙s de projets pour réfléchir et questionner la place des projets d’éducation à la citoyenneté mondiale face à ce défi toujours plus grand d’ouverture et d’acceptation des différences. L’ensemble des interventions, témoignages et échanges sont venus éclairer et enrichir nos pratiques de projets dans ce contexte d’intégration des primo-arrivants. Cette journée nous a confirmé que l’éducation à la citoyenneté mondiale peut être un levier pour favoriser le vivre-ensemble dans les écoles avec des élèves primo-arrivants (en DASPA ou non).

 

Au sein de cet ouvrage, vous trouverez les articles tirés des interventions de Martine Abdellah-Pretceille « Education interculturelle et éducation  la citoyenneté » et de Danièle Crutzen et Ahmed Talbi « Discours directs et indirects ». Ensuite, vous découvrirez huit projets d’éducation à la citoyenneté mondiale qui visent à favoriser l’intégration des primo-arrivants à l’école. Pour conclure, nous vous proposons un article synthétisant les « bonnes pratiques » que nous avons relevées pour la mise en projet.

Lire la publication

 

Voir la vidéo

Témoignages après la journée

"Je me sens motivé-e car j’ai découvert des expériences d’écoles peu visibles à l’extérieur, qui méritent d’être valorisées !"

"Je me sens heureuse car j’ai appris plein de choses, toutes les interventions étaient très riches et porteuses de réflexion."

"Je suis motivé-e car j’ai poursuivi mon apprentissage de la citoyenneté mondiale."

" Je suis impressionnée par le travail mené, l’investissement et les compétences que développent les enseignants sur le terrain."

" Je me sens motivé-e car la multitude de projets présentés donne des idées concrètes d’activités et les témoignages des différents intervenants, des enseignants et des élèves montrent tous les bénéfices et le positif de ce type de projet."

"Je me sens serein-e car même si les objectifs sont énormes, il est possible d’agir autour de soi."