SOUS LES PROJET-CTEURS I 15 élèves pour faire agir toute une école

Au collège Notre-Dame de Basse-Wavre, 15 élèves se sont engagés dans une grande aventure, organisée dans le cadre du Move with Africa. Le projet s’étale sur deux ans avec une première année de préparation et de conscientisation et une seconde durant laquelle a lieu le voyage en Afrique et le retour à l’ensemble de l’école. Pour le moment, nos futurs voyageurs sont toujours en phase de préparation et ne manquent pas de faire vivre leur enthousiasme à toute l’école.
 

Des élèves ambassadeurs …

Au cœur du projet, 15 élèves volontaires qui suivent une formation pour devenir “ambassadeurs” de leur expérience au Bénin et au Burkina-Faso auprès des autres élèves de l’école. En effet, si le voyage est le moment clef du projet, celui-ci englobe de nombreuses autres étapes et a pour ambition de faire réfléchir toute l’école. Ainsi, en parallèle à leur préparation au voyage, nos 15 jeunes présentent des animations dans les autres classes dans l’espoir de sensibiliser l’ensemble de l’école à des thématiques en relation avec leur voyage, telles que la vie en Afrique ou les droits des femmes.
 
Puis, viendra le temps du voyage. En Afrique, les élèves auront pour principale mission d’observer et de se questionner sur la manière dont les gens vivent là-bas. Ils auront l’occasion de voir les chantiers d’Iles de Paix, une des ONG qui les encadre dans leur voyage, et auront des temps d’échanges avec des jeunes de leur âge, dans l’espoir que les langues se délient. Le but du voyage est principalement de conscientiser, de générer la réflexion des élèves et leur donner envie de partager ce qu’ils ont appris au reste de l’école.
 
À leur retour, bien sûr, les “ambassadeurs” auront encore une mission importante : transmettre au reste de l’école ce qu’ils auront appris et vécu lors de leur voyage : des élèves en action, qui échangent et partagent entre eux pour une mobilisation collective !

 

… d’un projet d’école

Nous l’avons compris, toute l’école est mobilisée autour du projet et de nombreuses activités sont mises en place. Par exemple, un festival africain a été organisé fin octobre pour lancer le projet et lui donner une certaine visibilité. La journée a commencé par une projection d’un film d’animation pour enfant, suivi de « Les rayures du zèbre » en présence du réalisateur, Benoit Mariage, qui répondait aux questions du public après le film.  Le festival s’est clôturé par un bon souper africain qui a réuni environ 200 personnes. 
 
Aussi, une exposition va être réalisée en janvier prochain pour permettre à chacun de découvrir le Bénin et le Burkina Faso (et plus largement l'Afrique de l'Ouest) sous différents angles. Dans le cadre de cette exposition, toutes les classes étaient évidemment invitées à mettre une touche africaine dans l’exposition. C’est ainsi que, dans les cours de français par exemple, les élèves ont lu un livre sur le Bénin et ont ensuite étudié les us et coutumes du pays.
Par ailleurs, chaque année, l’école organise une marche parrainée qui est l’aboutissement d’une sensibilisation autour d’une thématique illustrée par un projet soutenu. Cette année, c’est la thématique de la place de la femme dans le développement, ici et ailleurs, qui a été choisie. Le choix de ce thème est motivé par diverses raisons : réaction aux remarques sexistes des élèves à l’école, thématique largement travaillée avec Iles de Paix dans le cadre du voyage, importance du rôle de la femme comme agent générateur de revenus pour l’éducation et les soins de santé, etc.
 
Si on parle ici largement des élèves du secondaire, il ne faut pas oublier les plus petits ! En effet, les élèves du primaire sont, eux-aussi, impliqués dans le projet. Par exemple, ils viendront visiter l’exposition organisée par les plus grands. Lors du festival Africain, ils ont eu leur rôle à jouer avec, notamment, la réalisation de bricolages pour décorer la salle. 
 
Ils ont été également sensibilisés à la thématique via une animation que leur ont donnée les élèves de 4ème secondaire. Ces derniers avaient été formés par Iles de Paix pour animer un module à destination des plus jeunes. Pour le futur, les enseignants souhaiteraient leur donner encore d’autres « missions » pour les impliquer davantage dans le Move with Africa et, ainsi, les faire participer l’année prochaine à la marche parrainée.
 

… soutenus par une équipe éducative expérimentée

Au collège Notre-Dame de Basse-Wavre, mener des projets en ECM n’est pas un frein pour les enseignants ; bien au contraire, c’est encouragé grâce au projet pédagogique de l’école. Celui-ci prévoit de favoriser chez les élèves  « une prise de conscience progressive de la responsabilité de chacun dans la société et au collège, ce dernier étant considéré comme un microcosme ouvert à la réalité du monde environnant sous tous ses aspects » et « une solidarité à tous les niveaux : (…) en faisant prendre conscience des inégalités de tous types et en veillant à former des acteurs de changement social (…) ».
 
C’est dans ce cadre que s’est constitué au sein de l’école l’équipe “Solidarité”, une équipe pluridisciplinaire composée d’une dizaine d’enseignants, qui propose, entre autres, depuis une quinzaine d’années aux élèves et professeurs du collège de se  mobiliser au profit d’un projet de solidarité dans le cadre de la marche parrainée. L’équipe Solidarité est dès lors habituée à mener des projets d’envergure ! 
 

Move with Africa, c’est quoi ça?

Pour en savoir plus sur ces projets, allez faire un tour sur leur site : http://www.lalibre.be/page/mwa
 

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
6 + 12 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.